...mais je suis une assez grosse lectrice : je dévore allégrement mes 3 à 4 bouquins par semaine. Pas tous du Proust ou du Kundera, mais après tout, leurs oeuvres n'y suffiraient pas.

Et je me rends compte que depuis le début de ce blog, pas une ligne sur mes lectures !

Pourtant, même si le blog est un miroir déformant qui ne montre que ce que l'on veut bien montrer (Ah, les blogo-children modèles et élégants qui, tels les gremlins,  se transforment une fois sortis de l'ordi, les photos déco élégantissimes d'intérieurs dont on connait les cuisines violemment années 80 placards moulurés lavande et jaune citron...et j'en passe...), j'ai été stupéfaite de constater le vide abyssal concernant ce sans quoi je ne sais pas vivre.

Rat des Champs est à chaque fois bouche-bée quand, à 5H00 du matin, après nos soirées les plus déchainées, je me mets à lire les quelques pages indispensables.

Et, comme le disait une prof de français de lycée fumeuse de Camel et revèche mais passionnante, : "toute lecture entraîne une écriture"...j'en déduis donc que ce blog est plus que tributaire de mes lectures...

Alors je vais tenter de vous faire partager  de temps en temps mes plaisirs du moment.

Sur ma table de chevet....

- "Une vie française" de Frédéric Beigbeder : et ben je suis toute fière d'avoir craqué pour le Renaudot "avant" ! Et c'est un joli récit, apaisé et qui donne un autre regard sur le dandy provoc' du Caca's Club. J'avais lu "99 francs" quand je bossais dans une des grandes agences décrites : nous nous le repassions en cherchant à y reconnaître l'un de nos directeurs associés ! Et j'avais souri en lisant sa BD, "Rester Normal"...mais tout ce bling est derrière moi et derrière nous tous. Et FB l'a bien compris.

roman_francais

- "Faire rire, quel métier !" d'Aymar du Chatenet sur son beau-père jamais connu si ce n'est à travers  l'immense oeuvre qu'il nous a laissé, René Goscinny. Et pour faire bonne mesure, j'ai relu l'intégrale du "Petit Nicolas" et l'album des 50 ans d'Astérix et Obélix (bof..) offert à Mulot N°2. Mais ce petit livre de la collection "Découvertes Gallimard" genre "Que sais-je" moderne m'a fait pousser des "Nan ! C'est lui aussi ??" tant j'ai découvert le nombre de collaborations et de créations de Goscinny. Et, plaisir de coller au thème, avec le même Mulot et mon filleul du même âge, nous avons découvert avec amusement les installations astérixophiles aux quatre coins de Paris !

gallimard

- "Snob Society" de Francis Dorléans...alors là, je suis plus circonspecte...j'ai commandé ce live chez Fred la libraire car une interview radio de l'auteur m'avait plu. Drôle, ironique, témoin d'un monde désuet (la société mondaine de 1930 aux années 70). A la livraison, la couverture est belle et élégante. Et, à le lire, je découvre qu'ils sont tous tarés, obsédés sexuels, grossiers, que les femmes sont des courtisanes uniquement préoccupées par des mariages avantageux, avec une sorte d'acharnement absolu sur Jackie Kennedy-Onassis...m'ouais...à vous de juger si le coeur vous en dit. Et ici vous trouverez une critique complètement opposée à la mienne !

snob_society_single_width_240