Ils tirent la langue d'un air appliqué, collent leurs gommettes avec soin en les associant par couleurs ou par formes, en en soulignant le contour au feutre.

De temps en temps, ils se tournent vers moi et d'un geste et de quelques mots ils guettent une approbation, une félicitation. Nous rigolons pas mal et j'applaudis bien fort.

Nous faisons ça depuis une demi-heure : au début, Meriem a écarquillé les yeux devant mes boucles d'oreille en forme de sapin. Puis, en vraie fille, elle m'a montré ses barettes roses en forme d'étoiles. Gabriel posait sur moi un regard de velours sombre plutôt sérieux. Maintenant il me tire la manche sans façon pour que je l'aide à compléter  son dessin.

609347_children_drawing

Meriem et Gabriel ont 5 et 3 ans. Ils sont avec moi parceque leurs parents sont avec l'interprète qui permettra peut-être qu'ils repartent avec un colis alimentaire, une adresse, des manteaux pour les enfants qui sont arrivés en pull. Il faisait -5 °C ce matin...

Meriem & Gabriel jouent sur un coin de table autour de laquelle des personnes pleurent, attendent leur tour, surveillent leurs chiens restés dehors avant de retourner dans la rue. Nous sommes dans un lieu d'accueil du Secours Catholique, dix jours avant Noël et cette famille de chrétiens irakiens vient d'arriver en France. Ils ne parlent pas français, n'ont rien emporté avec eux et le seul mot que les enfants prononcent en français est "Merci" pour les dames qui les gavent de chocolat chaud, de gâteaux et de fruits déguisés.

Elles sont plusieurs, mamans et grands-mères, à avoir réalisé d'incroyables gâteaux, meringues, gauffres, truffes. Tout est poudré de sucre glace, posé sur des plat du dimanche, des bougies sont allumées. L'une d'elle console une mère de famille effondrée "d'en être arrivé là" selon ses mots. Une autre embrasse de bon coeur une dame kosovare qui annonce fièrement que son fils  prépare un bac S. Celle qui touille énergiquement le chocolat fait dans les rêgles de l'art invite les timides à entrer, les frigorifiés à se resservir et houspille gentiment ceux qui sont trop amers...

Les équipes du Secours Catholique ont besoin de nos dons, de notre aide : que ce soit par les collectes de nourriture, de jouets dans les écoles, de nos vieux vêtements, de notre temps si nous en disposons...

Alors, pour donner en ligne, c'est ici !

Parceque nos enfants vont être gâtés : tunique en Liberty maison, jouets chinés ou choisis avec amour, bons cadeaux ou objets de famille transmis par les grands-parents, I-truc ou dernier Astérix...ayons une petite pensée pour Meriem & Gabriel dont les visages se sont illuminés avec quelques gommettes et des sablés faits avec amour.