...ça :

41epKkRbZyL__SL500_AA300_

Oui, normalement je parle plutôt des lectures que j'aime mais, une fois n'est pas coutume, je vais parler d'un bouquin que je viens de fermer définitivement après m'être endormie dessus trois soirs de suite. Pas bon signe...(pardon Caro, promis, je prendrai des pincettes pour te le rendre au café-bouquins...)

Perso, je n'y ai vu qu'une lamentation égocentrique, absurde et boursouflée...mais il parait que c'est le  témoignage d'une passion  vécue par l'auteur au brushing incroyable et amoureuse d'un célèbre réalisateur défunt...

"Journal Intime", roman de Nathalie Rheims.

Par contre, je ne me suis pas endormie sur "Couleur du temps", de Françoise Chandernagor, un bref roman palpitant contant la quète, par un peintre fictif du XVIIIème, de la fameuse couleur du temps et par là-même de la célébrité au détriment de sa vie et de sa famille. Facile à lire et "joli" comme les portraits un peu maniérés de cette époque : on évolue en plein Nattier...

photo4

Enfin, piqué dans la bibliothèque des Mulots, offert par Souris Sourire, cet époustouflant livre de photos d'ours que Rat des Champs et moi avons feuilleté tête contre tête sur l'oreiller (si c'est pas XIXème bourgeois cul-cul ça...)  . Aucun mot ne saurait rendre justice au travail de Jill Greenberg. Cette photographe étonnante a conçu le projet de photographier les animaux après avoir été vivement critiquée pour une exposition présentant des enfants en pleurs (et qu'on la soupçonne donc d'avoir torturés pour obtenir ces clichés). Et dans ce livre, on découvre des portraits incroyables d'ours qu'on pense naturalisés ou retouchés tant ces portrait saisissent des expressions inouïes et des pelages qui semblent synthétiques. Je ne résiste pas à vous en montrer un.

"Portrait d'ours" de Jill Greenberg

51F9lWJXgdL__SL500_AA300_

513kiGqfuLL__SS400_

Bonne lecture !