...malgré  vos gentils messages dans les comms, en privé ou de visu, je n'arrive pas à trouver le temps d´écrire ici. Peut-être être suis-je un  poil dubitative quant à la nécessité d´ecrire sur le web...

D'ailleurs aujourd'hui, j'avais une réunion au sommet au bureau pour re-définir une stratégie web pour le bel endroit pour lequel je travaille et le constat est sans appel : en 3-4 ans, l'écrit sur le web s'est réduit comme peau de chagrin.

Pour une amoureuse des lettres comme moi il est difficile d'entendre que désormais "un titre, un chapo*, une photo, ça suffit !". Ah...bon, donc les nombreux "lire la suite" que l'on voit dans les newsletter et sur les pages d'accueil en fait tout le monde s'en fout ? Ben oui ! À en croire les outils de statistiques dont je dispose et le temps passé sur de (plus en plus) nombreux supports et médias, effectivement , plus personne ne lit la suite ! 

Et si c'était ça le problème aujourd'hui ?

On s'engueule sur Facebook pour ou contre le mariage pour tous après publication du chapo d'un article somme toute assez pondéré ? Fallait lire la suite !

Chouchou l'ado a eu 05/20 en rédaction pour cause de hors sujet ? Il ne l'a pas lu jusqu'au bout : fallait lire la suite !

On a le président de la République le plus impopulaire de la décade ? Personne n´avoue avoir voté pour lui ? On connaissait pas tout son programme ! Fallait lire la suite !

Mari chéri a envie de  buter un renne, la caissière Ikéa, le meuble Aspelund (ouais, ouais, il existe !) et avec eux toute la Suède car il s'est gouré et la porte s'ouvre à l'intérieur ? Fallait pas faire son malin en survolant la notice...fallait lire la suite !

Mais bon, moi la première, je peux m'inscrire aux Ipado-dépendants anonymes et avouer publiquement que depuis que cette merveilleuse tablette est entrée dans ma vie : je ne lis plus la suiiiiiite ! De 3-4 livres hebdomadaires je suis passée à 3-4 mensuels car il est tellement plus simple de consommer du condensé, du visuel, du Pinterest ou de l'Instagrammo-Facebook que des belles et bonnes phrases qui peuvent s'étirer  sur plusieurs pages juste pour la beauté d'une description.

Allez, zou, grâce à vous, promis, je me remets à lire et écrire la suite !!

 

 

image

 

 

*le chapo, qui, oui, s'écrit bien ainsi, est la pauvre phrase qui suit un titre et en guère plus de 140 signes (merci Twitter !) résume l'article/le postmal théorie du siècle qui suit...